This Browser is not good enough to show HTML5 canvas. Switch to a better browser (Chrome, Firefox, IE9, Safari etc) to view the contect of this module properly

News

La fiscalité de l'assurance-vie évolue
  Le Gouvernement a annoncé : la mise en place d’un Prélèvement Forfaitaire Unique...
Lire la suite ...

Fiscalité : les dernières informations
ISF, «flat tax», fiscalité de l’assurance vie : nos dernières informations Le projet de loi de...
Lire la suite ...

Les lettres d'information
Lettre 4ème Trimestre 2019 Lettre 3ème Trimestre 2019 Lettre 2ème Trimestre 2019 Lettre 1er...
Lire la suite ...

Impôt sur le revenu, ISF... Ce qui vous attend...
      L'élection présidentielle ayant lieu en 2017, il est de tradition que la loi de finances de l'année précédant cet événement caresse le contribuable-électeur dans le sens du poil. L'élection présidentielle ayant lieu en 2017, il est de tradition que la loi de finances...
Lire la suite ...

Les niches sociales dans le viseur
Les niches sociales dans le viseur EXCLUSIF. Un rapport de l'administration, dont le Parisien -...
Lire la suite ...

Contactez nous !



Pour tous renseignements contactez nous au

04 50 40 12 89

Retraites : le niveau des pensions devrait baisser jusqu'en... 2060

Retraites : le niveau des pensions devrait baisser jusqu'en... 2060

 
Selon un rapport du Conseil d'orientation des retraites, les pensions des retraités vont forcément être orientées à la baisse dans les années à venir
Selon un rapport du Conseil d'orientation des retraites, les pensions des retraités vont forcément être orientées à la baisse dans les années à venir (AFP/Joel Saget)

Le Conseil d’orientation des retraites (COR) a beau faire et refaire les calculs, le compte n'y est pas. Selon les projections actualisées du Conseil d’orientation des retraites (COR), le besoin de financement de l’ensembledes régimes de retraites s’établira encore à 0,4 % du PIB en 2019 et 2020, autrement dit à pas loin de 10 milliards d’euros.

Selon « Les Echos », l’avant-projet de rapport annuel du COR, qui doit être débattu mercredi, l’équilibre n'est possible qu'à long terme à l'horizon 2030. Et encore, il faudrait pour cela que la croissance des revenus d’activité dépasse durablement 1,5 % par an et que le taux dechômage retombe à 4,5% contre près de 10% aujourd'hui. 

Dans ce scénario central parmi les cinq envisagés, le COR estime que «les déficits accumulés au cours des quinze premières années de projection n’étant pas entièrement couverts par les excédents des dix années suivantes », les régimes de retraites généraient encore une dette sur 25 ans, écrit le COR, mais elle serait minime (0,1 point de PIB). Mais avec un taux de chômage de 7% à moyen terme et une croissance de 1,3%, les choses se corsent. Selon les Echos, le besoin de financement serait encore de 0,5 point de PIB en 2030 et même supérieur à 1 % de PIB en 2040 si les revenus progressaient de seulement 1 % par an.



En attendant, quel que soit le scénario retenu, «la pension moyenne relative des retraités diminuerait entre 2013 et 2060», explique le rapport après une longue période de hausse régulière liée au remplacement des anciennes générations de retraités par des nouveaux retraités aux pensions moyennes plus élevées. En cause, les prix progressent moins vite que les salaires et l’écart grandit avec les années. 

Alors que les partenaires sociaux cherchent actuellement à remettre en selleles régimes des retraites complémentaires Agirc et Arrco, les pistes de réforme qui risquent d'émerger vont à nouveau refaire surface comme lors des nombreuses précédentes réformes. «De 2020 à 2040, la principale contribution serait celle de la diminution de la pension moyenne relative des retraités», explique le COR. 


Pour les prélèvements (cotisations, contributions de l'Etat), la marge est limitée car les salariés du privé ont déjà un taux de cotisation de l'ordre 28% du salaire brut et il est difficile de faire plus. Enfin, la solution plus radicale serait de relever l'âge de départ à la retraite. Si déjà, les mesures prises vont faire passer l’âge effectif de départ à la retraite à plus de 62 ans en 2018 et 64 ans à la fin des années 2030, il faudrait probablement aller plus loin. Cela permettrait selon le COR de couvrir 40 à 50% du besoin de financement. Le Medef a déjà proposé de repousser l'âge à 67 ans.


 
 

 

 

Mis à jour le mardi 23 juin 2015 15:02

Go to top